La création marketing, quelle cuisine !

La création marketing, quelle cuisine !

En cuisine comme en marketing, les sens sont sollicités dans une démarche de séduction et de désir, mais pas seulement… On vous dit tout.

🍴Une idée savoureuse mijote… lentement !

Ce n’est pas le tout d’avoir une bonne idée ; en gastronomie comme en création marketing ce qui prime c’est la réflexion, laisser le temps à l’idée d’émerger, de murir jusqu’à conquérir les papilles et le cœur de votre cible.
L’écueil à éviter est donc de se jeter à corps perdu dans la réalisation du message. Foncer tête baissée, sans avoir fait mijoter l’idée risque d’emmener cette bonne idée dans une mauvaise direction.

Au contraire, adopter une démarche de maturation préalable fait non seulement gagner du temps mais représente en plus un sérieux atout dans la réussite du mailing puisqu’elle va permettre d’épurer l’idée et de n’en garder que la substantifique moelle pour ainsi obtenir un message clair et compréhensible qui impactera immédiatement votre cible.

Comme vous l’avez compris, en marketing direct comme en cuisine, il faut « dégraisser » au maximum.

En marketing direct, on fait appel aux émotions du prospect en envoyant un stimulus interprétable immédiatement. Il est donc capital que ce signal soit bien compris. Si le client potentiel ne saisit pas instantanément de quoi l’on parle, il ne passera jamais commande.

Et aucune chance de le rattraper au vol…

🍴Les goûts et les couleurs…

En cuisine, il est primordial d’adapter ses recettes en fonction des goûts de chacun : le public qui fréquente les snacks n’a pas les mêmes goûts ni attentes que celui qui se rend dans un restaurant étoilé. En marketing, le principe est le même. Il faut composer avec les attentes des prospects et adapter sans cesse son message aux papilles des clients.

Ainsi, pour s’assurer de plaire à la majorité, il est bon, à la manière d’un chef qui goûte et fait goûter son plat avant de le servir, de faire « gouter » l’e-mailing ou le mailing à ses collègues, toutes sensibilités confondues : créatifs, commerciaux… Si le message n’est pas assez épicé, l’ajout de sel, de poivre ou de piment sera nécessaire. Un incentive, un gimmick ou une loterie supplémentaires seront alors les bienvenus.

Parfois, une accroche plus tonique peut suffire à rehausser le tout… L’important, c’est de ne pas noyer l’idée de base sous un déluge d’épices ou d’ingrédients dont on ne maîtrise pas parfaitement l’association. C’est bien connu, qui trop embrasse, mal étreint ! 💋💋💋💋💋💋💋

Si les avis sont unanimes suite à la « dégustation, on peut légitimement penser qu’on tient une recette à succès ! Il ne reste plus qu’à tester le message auprès d’un échantillon plus large cette fois :

📌c’est le moment du test grandeur nature.

🍴De l’entrée au dessert, il est capital de soigner le goût et la présentation…

Dans l’art culinaire, l’esthétique compte autant que le goût. En effet, un plat de grand chef mal présenté (le plat, pas le chef ^^) n’éveillerait jamais l’enthousiasme attendu. C’est la même chose en marketing direct : une bonne idée doit être soignée et mise en valeur par un graphisme de qualité. On attache donc de l’importance à tous les aspects graphiques du message et ce, de l’entrée au dessert

A l’image de l’entrée, en gastronomie, l’intitulé de l’objet d’un e-mailing ou l’enveloppe d’un mailing tiennent un rôle capital : celui de mettre les papilles en éveil et captiver immédiatement l’attention. On attend donc une entrée alléchante, mais mesurément copieuse pour ne pas entrainer un sentiment de satiété, voire une indigestion ! 🤢

🍴« C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures ».

En marketing aussi il existe des recettes à succès, qui font l’unanimité. Le tout étant de les (re)mettre au gout du jour. Pour cela, on s’inspire des tendances et on se tient à l’affut des petites déformations de langages du quotidien pour les utiliser à bon escient dans les messages.

Néanmoins, il faut prendre garde à ne pas être trop déceptif. D’une enveloppe alléchante ou d’un intitulé d’e-mailing engageant doit découler un contenu tout aussi salivant et surtout, qui tienne ses promesses. En effet, il n’est rien de plus désagréable que l’effet « soufflet qui retombe ». Si le client se sent floué, il risque de garder en bouche un gout amer qu’il sera alors difficile à faire passer…

🍴 Simplicité rime avec efficacité !

Boileau (qui n’était pas un cuisinier, sauf peut-être de la pensée…) a un jour écrit « ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ». Cette citation illustre à la perfection une des règles d’or du marketing direct ! LA SIMPLICTE.

La simplicité est l’arme de séduction massive pour déclencher à distance la commande du client. Dès lors, on oublie les jeux de mots trop subtiles et les effets graphiques inutiles qui pourraient perdre le client potentiel dans les méandres d’une cuisine faussement sophistiquée.

On se concentre sur le but escompté : décrocher une commande. Ne dit-on pas « quand la mayonnaise a pris, il ne faut plus y toucher » ? Comme pour la sauce, on se focalisera sur une recette efficace et on laissera la magie opérer.

🍴 Une bonne idée repose sur un équilibre fragile.

Finalement, il est facile de détruire les arômes d’un plat en y ajoutant des ingrédients inadéquats comme il est facile de tuer l’efficacité d’un message en le triturant dans tous les sens.

De l’entrée au dessert, il faut respecter une cohérence, une harmonie des gouts… Surprendre, étonner, amuser, intriguer sont les maitres mots en cuisine comme en création marketing.
Plus que les ingrédients en tant que tels, c’est la façon de les amener, l’angle choisi qui fera la différence dans la recette ; l’improvisation et le feeling y tiennent une place importante.

Ainsi, à l’instar du chef cuisinier il ne faut pas hésiter à humer l’air du temps pour y dénicher les tendances qui feront mouche.
La curiosité et l’intérêt pour le client et tout ce qui fait son quotidien sont au cœur d’un message efficace et qui fera la différence avec la concurrence.
Car le but en marketing direct est moins d’éduquer les goûts des clients que d’y répondre au plus près et si possible… avec brio !

Spécialiste des contenus rédactionnels sous toutes leurs formes. Une plume exercée et une imagination débordante à l’affût des nouvelles tendances et toujours force de proposition. Son crédo : le plus simple est souvent le plus efficace.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

No Comments

Post A Comment