6 conseils faciles pour optimiser vos lettres de vente

6 conseils faciles pour optimiser vos lettres de vente

Vous créez vous-même vos contenus rédactionnels et spécialement vos lettres de vente ?

Voici 6 conseils faciles à appliquer pour dynamiser vos messages et booster vos résultats 💰💰💰


1️⃣ Posez-vous les bonnes questions avant de rédiger

💬 Quel est le message principal que vous souhaitez faire passer ?

💬 Quels sont les bénéfices de votre offre/produit (listez-les) ?

💬 Quel intérêt votre cible aurait à vous choisir vous plutôt que le concurrent ?

💬 Qu’attendent vos clients potentiels ?

💬 Quel est le juste prix à appliquer ?

💬 Est-ce que vous pouvez jouer sur la saisonnalité ?

💬 Existe-t-il des leviers pour inciter votre cible à se manifester rapidement ? …

Avoir une idée claire de ce que l’on souhaite dire est primordial. Car de ce premier point va dépendre la compréhension de votre message. Et surtout, en hiérarchisant les informations vous allez rédiger plus facilement 😃.


2️⃣ Allez droit au but

Inutile de tourner autour du pot. Sollicité de toutes parts, votre prospect n’a que très peu de temps à consacrer à votre message.
Il est capital que votre première phrase aille à l’essentiel. Une bonne technique consiste à commencer par une question qui appelle un « oui » silencieux de la part de votre prospect.

Non seulement cela stimule son intérêt (il est actif) mais en plus il adhère ainsi une première fois à ce que vous dites. Or, une règle d’or est que la somme des petits « oui » silencieux pendant la lecture amène au « oui » final de votre offre : c’est  dire à la commande.
Un exemple type d’une question qui appelle un oui : « Aimez-vous les cadeaux ? » Vous en connaissez beaucoup qui diraient non, vous ? 😉


3⃣ Pensez « avantages client » avant tout 😃💵🎁

Ayez toujours en tête que votre prospect n’a qu’une préoccupation et une seule : ce que vous pouvez lui apporter ou faire pour lui.

Connaître qui vous êtes ne viendra qu’en seconde position pour lui. Ce sera uniquement pour le conforter ou le rassurer, mais seulement dans un second temps. La priorité est de penser CLIENT CLIENT CLIENT.

Tout d’abord, mettez-vous (une fois de plus !) à sa place et essayez de vous demander « qu’est-ce que moi j’aimerais que l’on me propose, en tant que client ? ».
Cela vous amènera à lister de façon concrète tous les avantages de votre solution ou produit.
Ne pensez pas technique pure et oubliez le jargon professionnel qui ne parlera qu’à quelques initiés.

Tout le monde aime parler de lui. C’est humain, mais parler de l’autre d’abord n’est pas seulement un signe de courtoisie : c’est le B.A.BA de la relation commerciale. Et ne perdons pas de vue qu’une lettre de vente a pour finalité… de vendre ! Cela va sans dire mais ça va mieux en le disant 😉


4️⃣ Parlez-moi de MOI, de MOI, de MOI !

Savez-vous quel est le mot que vous préférez lire au monde ? Votre nom, tout simplement. Je vous rassure, c’est pareil pour chacun d’entre nous. D’ailleurs le nom est bien plus qu’un simple mot : en réalité notre cerveau le perçoit plus comme une image, un signal visuel fort auquel nous sommes très attaché.

Donc Il FAUT user et abuser de la personnalisation dans vos messages.
Mais attention à ne pas écorcher le nom. C’est la prunelle de nos yeux et le voir mal orthographié nous écorche également au passage.

Si vous ne pouvez pas utiliser la personnalisation (champ non renseigné, base de données pas à jour…), vous pouvez quand même améliorer l’efficacité de votre message : utilisez dans ce cas le « vous » plutôt que le « nous ». Le « vous » interpelle tandis que le « nous » n’implique pas votre lecteur. Donc en fin de message, comptez le nombre de « nous » et remplacez-les (quand c’est possible) par « vous ».

5⃣ Si quelqu’un d’autre que vous le dit c’est encore mieux ! 📣

Avec des témoignages (positifs si possible) de clients qui vous ont déjà fait confiance vous rassurez votre prospect.
Qui aime servir de cobaye lors d’une première expérience hasardeuse ? Personne évidemment. Or si d’autres sont passés avant et ont été satisfaits, vous ôtez le doute chez votre lecteur. En même temps, vous affirmez votre crédibilité et asseyez votre notoriété. Bref, les témoignages ou recommandations sont bénéfiques à plus d’un titre et sont à utiliser largement.
Vous pouvez également étayer votre crédibilité à l’aide de chiffres concrets. Exemple : « à ce jour déjà 5000 clients satisfait » ou « Tout comme 25000 français avant vous, passez à la vitesse [Nom du Produit] ! »

6⃣ Soyez didactique jusqu’à la fin ⚙

Jusqu’ici vous avez suivi les recommandations ci-dessus à la lettre ? Bravo ! 👏🏻 Et ce n’est pas le moment de vous relâcher. Vous arrivez en fin de lettre et il faut demeurer didactique jusqu’au boutRésumez votre offre en quelques lignes. Sous forme de liste à puces, c’est parfait.

C’est un bon moyen d’être sûr que votre prospect aura bien en tête les avantages que vous lui proposez. Car ce qui apparaît évident pour vous ne l’est pas nécessairement pour lui.
Et peut-être a-t-il lu votre message en diagonale, d’un œil distrait.
N’hésitez pas non plus à faire émerger votre avantage principal et à le placer dans le P.S. Le post scriptum est bien souvent l’élément qui est lu en premier.

👉🏼 Il est un élément capital de votre lettre. Vous devez donc le soigner tout particulièrement.

Vous pouvez l’utiliser pour ajouter un élément de dernière minute ou un complément d’information au sujet de votre offre. En tout cas, il est INDISPENSABLE en fin de lettre.

Vous avez tout compris ?

A vous de jouer maintenant !

Votre ami B.O.B

B.O.B* c’est un peu la brute. Brute des mots et des concepts qui dépotent, il est du genre qui ventile, qui atomise, qui disperse façon Puzzle. Il muscle votre stratégie de contenus et vous allez en redemander !
*B.O.B = Body Opponent Bag, what else 😉

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

No Comments

Post A Comment